Secret n°1 : Se former

On ne le dira jamais assez, mais se former est la base de la réussite, en effet, si nous vous demandons de passer tout de suite votre brevet de pilote sans jamais avoir fait 1 min de formation, combien de chance de succès vous avez ?

C’est pourquoi, je peux le constater lors des sessions de formation VTC que j’anime, le taux de réussite entre les élèves qui sont passés en formation et les élèves qui ont passés leurs examens en candidat libre, celui-ci est incomparable (20% pour les candidats libres contre environ 80% pour les élèves qui ont opté pour la formation VTC).

Donc afin d’obtenir le plus rapidement votre examen VTC, investissez en vous et formez-vous !

Secret n°2 : Prioriser les matières à gros coefficient

Une des stratégies les plus efficaces pour l’obtention de la partie théorique de l’examen VTC est mettre la priorité aux matières à gros coefficient.

En effet, être bon partout n’est pas donné à tout le monde, alors, il faudra limiter la casse et cartonner les matières les plus importantes telles que la réglementation générale, la sécurité routière, le développement commercial et la réglementation spécifique VTC (tous coef 3).

Viser entre 15 et 20 (sur 20) pour chacune de ses matières n’est pas utopique, c’est même largement faisable avec un minimum de travail.

Secret n°3 : Réviser les matières ou le par cœur est de mise

Le gros avantage des matières que l’on vient de citer est qu’il n’y a pas besoin de comprendre des concepts ou des méthodes mathématiques, mais seulement d’apprendre par cœur le contenu de chaque matière.

L’idée étant donc de réviser 10 à 15 minutes par jour ce que vous avez appris en cours durant votre journée de formation VTC, pour maximiser vos chances de réussite d’obtenir à la fin le fameux trophée, votre examen VTC.

Secret n°4 : Limiter la casse sur les langues

Lors de mes sessions de formation VTC, je pose toujours la même question au premier jour : Quel est selon vous la ou les matières les plus difficiles à l’examen théorique VTC ?

Les réponses sont toujours les mêmes … la gestion ! Et pourtant quand on regarde un peu plus dans le détail les résultats d’examen, on s’aperçoit que ce sont les langues (anglais et français) qui posent problèmes.

Ne vous inquiétez pas, on ne vous demandera pas de parler couramment l’anglais, mais uniquement d’apprendre les termes techniques liés au monde du transport de personne, donc pas de panique.

Concernant le français c’est à double tranchant, soit vous maîtrisez la langue et vous n’aurez aucune difficulté, soit ça peut devenir compliqué.

Donc pour se préparer au mieux à l’épreuve de Français, le meilleur conseil que je peux vous donner est de lire des articles de journaux qui ont pour sujet le monde du transport (l’examen est une analyse de texte)

Secret n°5 : Travailler la gestion avec un papier et un stylo

Comme je le disais précédemment, la gestion représente dans l’esprit des candidats à l’examen, la matière la plus difficile, cependant avec un peu de travail, une bonne pédagogie et de la confiance en ses capacités, réussir cette épreuve est loin d’être mission impossible.

Pour vous donner un ordre d’idée, les candidats que je forme ont des notes sur cette épreuve qui tourne entre 12 et 19. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est qu’une fois le cours terminé, rien ne vaut un bon papier stylo pour s’entrainer à reproduire les formules du cours tel que le CRK monôme/binôme, les différents calculs du compte de résultat… etc., jamais personne n’a appris des formules ou un nouveau contenu juste en regardant, alors faire ce petit effort aura de très grandes et glorieuses conséquences tant pour votre examen que pour votre business.

Secret n°6 : Apprenez par cœur le protocole de prise en charge client pour la pratique

Une fois l’examen théorique validé, le prochain objectif pour valider votre examen VTC est l’examen pratique. Grâce à une bonne préparation, vos chances à l’examen pratique deviennent très élevées.

En effet, un des éléments importants est la prise en charge client, donc soyez focus le jour de votre formation pratique afin de bien retenir chaque étape de cette prise en charge.

Au plus vous vous souviendrez du protocole de prise en charge, au plus vous le restituerez facilement lors de l’épreuve sans stress et avec beaucoup de confiance.

Secret n°7 : N’oubliez pas de connaître la zone où vous passerez l’examen, mais pas que…

Souvent les élèves en formation me posent la question quant aux choses à connaître avant de se présenter à l’examen et en effet, il y a des éléments à connaître puisque les examinateurs sont susceptibles de vous poser tout un tas de question.

Bien évidemment, plus avez de connaissances sur le territoire ou vous passez votre examen, les différents hôpitaux, gares, points touristiques…Etc., plus l’examen se passera bien et vous vous sentirez en confiance jusqu’à la fin de l’épreuve.

Donc, n’oubliez pas de faire ce petit travail de recherche afin d’être suffisamment armé le jour J.

Secret n°8 : Sécurité routière, sécurité routière et encore sécurité routière

Beaucoup de candidats, mais peu le savent (c’est pour ça que vous lisez nos articles, en effet, vous faites partie du top 10% qui peuvent bénéficier des meilleurs conseils et astuces du secteur VTC) la sécurité routière est l’élément le plus important lors du passage à l’examen.

Le but lors de cette épreuve est de valider une note de 12/20 et la sécurité routière compte pour 10 points de la note finale, c’est pourquoi, restez focus sur la bonne mise en pratique du Code de la route (stop, priorité à droite, etc.) et vous réussirez sans problème votre examen VTC.

Secret n°9 : Ne pas répondre à toutes les questions N’EST PAS éliminatoire !

C’est un mythe, les réponses aux questions lors du passage de l’examen sont importantes pour avoir un maximum de point, mais ce n’est pas un motif d’élimination.

Les examinateurs savent très bien que vous ne pouvez pas tout savoir et qu’avec le facteur stress, il est difficile d’être parfaitement lucide devant leurs questions, c’est pourquoi l’essentiel est de toujours démontrer que vous êtes professionnel et que même sans la réponse à la question posée, vous proposez une solution à votre client.

Gardez donc en tête que pour maximiser vos chances d’avoir votre examen VTC, proposer une solution afin de renseigner votre client un peu plus tard durant la course est la meilleure des réponses si vous n’avez pas en tête ce qu’attend le jury.

Secret n°10 : Contrôler votre stress

Le stress est l’une des raisons qui font que les candidats perdent leurs moyens et ratent leur examen, dans un premier temps, n’oubliez pas que vous droit à 3 passages ce qui vous permet d’avoir toutes vos chances d’obtenir votre carte VTC.

Dans un second temps, l’examen que vous passez n’est pas un concours de la NASA, vous devez juste montrer que vous respectez l’éthique du chauffeur VTC et que vous êtes réellement professionnel.

En associant ces deux composantes, on attend de vous que vous puissiez prendre en charge convenablement n’importe quel individu, situation de stress ou pas sans problème.

Donc gardez votre sang-froid, n’oubliez pas les secrets précédents, restez focus sur la sécurité routière et obtenir votre carte VTC sera un jeu d’enfant pour vous.

En conclusion, valider votre examen théorique et pratique VTC est une aventure stressante mais surtout pas facile.

Cependant, en mettant en pratique tous ces secrets, vous aurez les informations clés qui vous permettront de préparer au mieux cette étape importe de votre carrière de chef d’entreprise VTC.

Si vous aussi vous voulez structurer votre projet VTC avec efficacité, bénéficiez dès maintenant de votre session téléphonique de 20 min totalement GRATUITE 🔥 avec votre consultant expert du secteur VTC, ainsi qu’un accès direct à notre cabinet d’expertise comptable partenaire en cliquant juste en dessous 😉.